20. oct., 2017

Attentat

Somalie : attentat meurtrier à Mogadiscio

Carnage dans la capitale somalienne, samedi. Un double attentat à l'explosif y a fait plus de cents morts.

La capitale somalienne Mogadiscio était en deuil, hier, au lendemain du dévastateur attentat au camion piégé, qui y a fait au moins cent trente sept morts et trois cent blessées selon la police, le plus meurtrier de l'histoire du pays.

Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Mogadiscio pour marquer leur réprobation à l'égard de cette attaque, qui a choqué les Somaliens, pourtant habitués ax attentats quasi quotidiens.

"Les gens ont en assez et maintenant il est temps de se lever ensemble et de dire non à la violence", a déclaré le maire de Mogadiscio, Tabid Abdi Mohamed, à l'issue d'un marche dans le sud de la capitale.

Cet attentat au camion piégé est survenu en milieu d'après-midi samedi au carrefour PK5, situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé de la capitale avec ses amgasins et ses hôtels.

Les bâtiments  et véhicules situés à proximité ont été fortement endommagés par la très forte explosion, qui a laissé de nombreux corps brûlés ou déchiquetés. Hier les habitants de la capitale partageaient des noms et des photos sur Facebook pour tenter de retrouver des proches disparus.

Attentat le plus meurtrier

"Nous avons confirmé pour l'instant cent trente sept (morts), la plupart brûlés au point de ne pas être reconnaissables. Le bilan des morts peut être encore plus élevé, car il ya plus de trois cent blessés, pour certains d'entre eux grièvement"; a déclaré un responsable de la police, Ibrahim Mohamed.

"Il est très difficile d'avoir un chiffre précis parce que les cadavres ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d'entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés", a--t-il dit, ajoutant qu'il s'agissait du "pire attentat" ayant jamais frappé la Somalie.

Le précédent attentat le plus meurtrier en Somalie avait fait au moins atre vingt-deux morts et cent vingt blessés en octobre 2011. Il avait déjà été mené par u camion piégé qu avait visé un complexe ministériel à Mogadiscio.

Cet attentat n'a pas été revendiqué.Mais les islamistes somaliens shebab ont été pointés du doigt par les autorités...

L'Express de Madagascar

Le16/10/17

Textes et photo: AFP