30. janv., 2018

Sport

 Football – CAF : Ahmad met la pression sur le Cameroun

En visite à Abidjan, sur invitation du Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, le patron du football africain Ahmad a animé une conférence de presse, en début de cette semaine. Le président de la CAF souhaite impliquer tous les acteurs dans la gestion du football africain. Le président de la Confédération africaine de football, le Malgache Ahmad, a menacé mardi à Abidjan de délocaliser l'organisation de la CAN 2019 si le Cameroun n'accepte pas l'élargissement à 24 équipes.

 Il a insisté sur le fait qu'il ne reviendra pas en arrière, soulignant que le passage de 16 à 24 permettrait d'éviter l'absence fréquente de certains grands pays. Ahmad a ajouté qu'il ne reculerait pas sur l'élargissement à 24 participants. « Quant au Cameroun 2019, je ne peux pas anticiper, mais toutes les autorités du pays jusqu'au sommet de l'Etat nous ont toujours confirmé qu'ils seraient prêts ».

On a envoyé un cahier des charges. Au jour J, on va voir les rapports du cabinet indépendant qui nous permettront de dire si le Cameroun est prêt ou ne sera pas prêt. On ne négociera rien, relate Ahmad, Président de la CAF. En août dernier, le Malgache avait jugé que le Cameroun n'était « pas prêt ». Une déclaration qui avait suscité la polémique sur une éventuelle réattribution de la CAN, alors que le Cameroun avait obtenu l'organisation sur un cahier des charges à 16 équipes. Le passage à 24 avait été préconisé en juillet 2017 lors d'un symposium.  « Combien sommes-nous à regretter la non qualification de certaines équipes à la Coupe d’Afrique des Nations à chaque édition ? Il est vrai que les éliminatoires sont âprement disputées mais il faut donner plus de chance aux équipes pour atteindre les phases finales. C’est une promesse de campagne que je dois honorer. Car si je suis là, c’est parce que les présidents de fédération ont eu confiance en moi, sur la base de cette proposition et je pense que cela est faisable. Il y a des pays en Afrique capables d’accueillir un tel événement »,  a assuré le patron du football africain. La Côte d’Ivoire organise la CAN 2021, après elle, ce sera au tour de la Guinée Conakry. Le président de la CAF dit avoir rassuré les autorités ivoiriennes, quant à la tenue de l’événement en Côte d’Ivoire. Selon lui, « le pays a fait beaucoup d’efforts en matière d’infrastructures ». Le président de la CAF a donné cette assurance ce mardi 19 décembre au cours de la conférence de presse qu’il animait après une audience avec le Président Alassane Ouattara.

La Vérité

Le 20/12/17

Recueillis par  E.F.