13. mars, 2018

Ethiopie : le gouvernement décrète l’état d’urgence

Libération, 17/02/18

Le gouvernement éthiopien a décrété hier l’état d’urgence avec effet immédiat, au lendemain de la démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn,plongeant le pays dans l'incertitude, quant aux intentions du règime au pouvoir depuis 1991.

« Au terme d’une réunion du conseil des ministres ce jour, l’état d’urgence a été décrété à compter de maintenant », a déclaré le présentateur du journal de la télévision publique EBC, lisant un communiqué officiel du gouvernement.

« Afin d’être en mesure de protéger le système constitutionnel, l’instauration de l’état d’urgence est devenue nécessaire », toujours selon le comuniqué gouvernemental.

On ignorait, hier soir, pour combien de temps l’état d’urgence était instauré et quelles étaient ses modalités précises. Mais il devrait permettre au gouvernement de placer l'ensemble des forces de sécurité du pays, qu'elles soient fédérales ou dépendantes des Etats régionaux, sous un commandement unique.

Cette annonce intervient au lendemain de la démission surprise du Premier ministre Hailemariam, sous pression au sein de la coalition au pouvoir et emporté par une crise politique marquée par des manifestations antigouvernementales sans précédent depuisun quart de siècle dans le deuxième pays le plus peuplé d'Afrique...

Par AFP