10. sept., 2014

Moi, Président !

Chacun se souvient de la déclaration de François Hollande (FH), « Moi Président… », concluant son débat télévisé avec Nicolas Sarkozy (NS), lors du second tour de l’élection présidentielle de 2012 . Force est de constater que la séquence évènementielle que clôt la parution du livre de Valérie Rottweiller est inimaginable lorsque l’on se remémore les intentions déclarées de FH. Le vaudeville qui s’est installé autour de l’Elysée a contribué à poursuivre la désacralisation de la fonction présidentielle engagée par NS avec l’inoubliable « casse-toi, pauvre con !».

 

François s’est ainsi engagé dans un fleuve de contradictions à la fois dans la gestion de sa vie privée présidentielle, et de la politique du changement annoncée en mai 2012. Les sondages traduisent, semaine après semaine, le désamour profond des Français à son égard et la perte de confiance du peuple de gauche. C’est grave, et possiblement irréversible.

 

Seule une embellie économique et des résultats sérieux pourraient inverser cette lente et inexorable dégradation de la crédibilité de l’équipe en place. Je ne suis guère optimiste.

 

Rochefort s/mer, le 04/09/2014

Jean-Daniel CHAOUI

Membre du Bureau Fédéral

Conseiller consulaire Madagascar