17. nov., 2014

François Hollande tient-il ses promesses de campagne ?

Si l’on suit le compte-rendu du Nouvel Obs ci-dessous, la réponse est plutôt oui, Sur les 60 engagements de 2012, le Nouvel Obs relève 23 engagements tenus et 14 en cours de réalisation, soient 62 % des engagements à mi-mandat. D’où vient alors l’insatisfaction et l’impression de « trahison » de la part d’une grande partie de ses électeurs, sentiments ayant entrainé trois lourdes défaites électorales successives ?

 

D’abord de l’absence de résultats dans le domaine économique et de l’emploi, alors que la pression fiscale a été augmentée. Ensuite des polémiques concernant le Contrat de confiance avec le patronat, ce choix social-libéral semblant favorisé un groupe social peu en phase avec la gauche. Enfin, l’absence de décision et les reculades sur des mesures emblématiques : le vote des étrangers, la politique familiale, la loi très « timorée »sur le système bancaire… Les cafouillages gouvernementaux et les affichages confus du type Jouyet ou la droite et la gauche ne sont plus identifiables mais semblent bonnet blanc et blanc bonnet.

 

Confusion, renoncement, absence de résultats et incapacité à rassembler son camp ! Ce sont les principaux moteurs du « Hollande bashing » qui masquent les promesses de campagne honorées.

 

Jean-Daniel CHAOUI

Membre du Bureau Fédéral FFE

 

888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

Hollande tient-il ses promesses de campagne ? A mi-mandat, la réponse est oui. Une large partie des 60 engagements pris devant les Français se traduisent en faits.

 

-          OUI : 23 engagements sont d'ores-et-déjà tenus, soit 39%. C'est notamment le cas des promesses en faveur de l'emploi, un terrain sur lequel François Hollande n'enregistre pourtant pas de résultats : contrats de génération, contrats d'avenir, sécurisation des parcours professionnels…

 

-          EN COURS : 14 sont en cours de réalisation (23% des engagements). Par exemple sur le handicap, la décentralisation…

 

-          - NON : 12 engagements ne sont pas tenus (20%), soit qu'ils aient été officiellement abandonnés, soit que les déclarations n'aient été suivies d'aucun acte. Les principaux échecs sont européens (réorientation de la politique économique européenne, euro-obligations…)

 

En mai 2013, un an après l'élection de François Hollande, notre compteur relevait 14 promesses tenues, pour 10 promesses non-tenues. Les réformes suivent donc leur cours.

 

 

François Hollande tient-il ses promesses de campagne ?

 

Si l’on suit le compte-rendu du Nouvel Obs ci-dessous, la réponse est plutôt oui, Sur les 60 engagements de 2012, le Nouvel Obs relève 23 engagements tenus et 14 en cours de réalisation, soient 62 % des engagements à mi-mandat. D’où vient alors l’insatisfaction et l’impression de « trahison » de la part d’une grande partie de ses électeurs, sentiments ayant entrainé trois lourdes défaites électorales successives ?

 

D’abord de l’absence de résultats dans le domaine économique et de l’emploi, alors que la pression fiscale a été augmentée. Ensuite des polémiques concernant le Contrat de confiance avec le patronat, ce choix social-libéral semblant favorisé un groupe social peu en phase avec la gauche. Enfin, l’absence de décision et les reculades sur des mesures emblématiques : le vote des étrangers, la politique familiale, la loi très « timorée »sur le système bancaire… Les cafouillages gouvernementaux et les affichages confus du type Jouyet ou la droite et la gauche ne sont plus identifiables mais semblent bonnet blanc et blanc bonnet.

 

Confusion, renoncement, absence de résultats et incapacité à rassembler son camp ! Ce sont les principaux moteurs du « Hollande bashing » qui masquent les promesses de campagne honorées.