17. oct., 2013

Débat sur le travail le dimanche

Yes, Week-end ! Le débat sur le travail le dimanche est relancé.

 

Actualité s’il en est, l’obligation de fermeture des magasins Monoprix et Sephora le soir et celle de la fermeture des enseignes du bricolage le dimanche, ont relancé le débat sur les heures de travail.

 

Les arguments sont connus :

  • Pour : intérêts économiques pour les commerces mais aussi intérêts financiers pour les employés qui peuvent « arrondir les fins de mois », et possibilités de « petits boulots » très précieux pour les étudiants ;
  • Contre : préservation du droit du travail, respect du repos dominical (aspect religieux au-delà du sociétal) et défense des petits commerçants. 

 

Si l’ensemble de ces arguments sont recevables, le statut quo ne semble cependant plus correspondre à l’attente de la société. Alors que faire ? Entre les grands principes et le principe de réalité, il faut trouver un juste équilibre. Celui d’une ouverture autorisée le soir et le dimanche, sous-réserve d’un encadrement  des conditions de rémunération des salariés (majorations obligatoires pour les heures hors cadre horaire et interdiction de transformation en RTT) et sous réserve du strict  respect du volontariat de la part des salariés, me semblerait acceptable.

 

Le monde change, adaptons la législation en préservant l’essentiel.

 

Rochefort, le 03/10/2013

Jean-Daniel Chaoui

Président de l’UESRE