5. nov., 2013

A la mémoire de Gislaine Dupont et de Claude Verlon

A la mémoire de Gislaine Dupont et de Claude Verlon,

J’ai appris l’enlèvement puis les meurtres de Gislaine Dupont et Claude Verlon hier soir, à Tananarive, alors que je travaillais en écoutant RFI, comme je le fais souvent. J’avais rencontré Gislaine Dupont dans le bureau de Christophe Boisbouvier, lors d’un passage à RFI dans les studios parisiens durant la campagne des législatives, il y a un peu plus d'un an. Elle m’avait fait forte impression, une journaliste engagée avec une vraie connaissance et une passion concernant le continent africain. Nous avions débattu des entraves que mettaient certains gouvernements à l’exercice de son métier. C’est un point qu’elle n’acceptait pas. Elle se plaignait, à l’époque, du manque d’assistance des autorités de notre pays pour faire sauter ces verrous contraires à la liberté d’informer. C’était une voix à RFI et une journaliste remarquable. Je salue sa mémoire. Je suis très triste et révolté par l’instrumentalisation du meurtre de journalistes à des fins politiques.

Jean-Daniel CHAOUI
Président de l’UESRE