Blog

25. mars, 2014

UESRE / Compte rendu de la réunion du mercredi 5 mars à 18h au MAE

 

Participants : Cabinet de la ministre Hélène Conway-Mouret / Directeur de cabinet, Jean-Marie Bruno, Conseiller Guillaume Roy et Conseillère Annelise Garzuel. Bureau UESRE / Jean-Daniel Chaoui Président, François Boucher Vice-président, Martine Djedidi et Pascal Chazot conseillers.

 

En introduction, j’ai rappelé le rôle, la filiation et la représentativité de l’UESRE. C’est une association qui rassemble les élus socialistes et républicains, à l’étranger. L’UESRE s’adresse aux Conseillers AFE et aux parlementaires, députés et sénateurs. Actuellement, 80% des élus de gauche à l’étranger sont   membres de l’UESRE. Après les élections du 25 mai 2014,  l’UESRE rassemblera les Conseillers consulaires et les parlementaires socialistes et républicains de gauche. L’UESRE a donc vocation à prendre une nouvelle dimension très prochainement.

 

L’UESRE est affiliée à la FNESR (Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains) qui rassemble les associations d’élus des départements français.

 

Pourquoi une association d’élus ? J’ai exposé à nouveau, auprès du Cabinet, les attentes des élus locaux. Pour mémoire, celles-ci sont de trois ordres : renforcement des prérogatives des conseillers consulaires et des délégués AFE dans le cadre de la réforme, révision des indemnités qui apparaissent d’ors et déjà insuffisantes, formation des Conseillers consulaires et mise en place d’un site informatique dédié.

 

Sur le sujet des prérogatives, nous avons convenu de prendre un peu de recul après la mise en place des nouvelles structures dites « Conseils consulaires » et de faire un premier bilan d’étape après 6/8 mois de fonctionnement.

 

La question du montant des indemnités sera plus difficile à améliorer en période de budget « restreint ». L’UESRE demandera la mise en place d’un groupe de travail sur le principe d’une étude fine des conditions d’interventions des Conseillers consulaires et du profil des différentes circonscriptions consulaires. L’actuelle base de calcul des indemnités apparaît d’ors et déjà peu en phase avec les réalités de la diversité des mandats et devra être reconsidérée.

 

La problématique de la formation a retenu l’attention du Cabinet. Nous partons de l’idée que nous aurons beaucoup de nouveaux élus fin mai 2014. Le mandat de Conseiller consulaire demandera l’appropriation d’une réglementation complexe dans différents domaines. Un site dédié avec un service « question/réponse » nous semble nécessaire avec mise en service après l’élection.

 

L’UESRE est appelée, dans le cadre de l’élection sénatoriale de septembre 2014, a assumé un rôle politique important en rassemblant les élus favorables à la liste de gauche menée par Claudine Lepage et Richard Yung.

 

Jean-Daniel Chaoui, Président de l'UESRE

14/03/2014