Blog

9. sept., 2015
9. sept., 2015
7. sept., 2015

La France et Madagascar entretiennent des relations que je qualifierai de "compliquées" depuis plus d'une décennie. Celles-ci furent difficiles avec l'ancien Président Marc Ravalomanana dont la France a "tardé" à reconnaître la légitimité lors de son accession au pouvoir. Elles furent ensuite "incertaines" avec le régime de la transition menée par le Président Andry Rajoalina du fait des conceptions "divergentes" concernant les conditionnalités encadrant la mise en place des élections générales.

 

Depuis décembre 2013, des élections Présidentielles, législatives et récemment communales, ont permis à la Grande île de revenir à une situation de légitimité institutionnelle avec un personnel politique élu et un nouveau Président de la République, Hery Rajoanarimampianina. Mais Madagascar tarde à retrouver sa "marche en avant". L'impression domine d'un "piétinement" du à un imbroglio permanent entre l'exécutif et le législatif, et à un empilement de conflits sociaux et sécuritaires qui perturbent la mise en route d'un projet de développement de la Grande île.

 

La visite officielle en France du Général Ravelonarivo, Premier ministre, sera-t-elle l'occasion de revitaliser les relations Franco-malgaches alors que l'Ambassadeur de France, François Golblatt, a été rappelé à la demande des autorités malgaches, son "franc parler" ayant fini par indisposer ? La communauté française résidente dans la grande île le souhaite.
Le général Ravelonarivo sera reçu ce jour par le Premier Ministre Français Manuel Valls.

 

Tananarive

Le 5 septembre 2015

 

7. sept., 2015