25. juin, 2015

L'évolution de la gouvernance de la CFE petits intérêts

La droite bloque, au sénat,  l'évolution de la gouvernance de la CFE pour de petits intérêts peu avouables. 

 

Le raidissement de la droite sur ce sujet traduit la volonté de figer les structures de gouvernance de la CFE afin de s’en réserver une éternelle appropriation de la part d’un « Président-Sénateur » que l’on pourrait qualifier de Président-sénateur « à vie » compte-tenu de son ancienneté dans les deux fonctions. Membre de la Commission des affaires sociales durant 5 années dans la précédente AFE, j’ai constaté et dénoncé cet accaparement politique et clanique de la CFE depuis de trop nombreuses années. Ceci perdure.

 

Saluons l’engagement de nos sénateurs sur le sujet. Mais ce débat devra aussi être porté politiquement au sein de la Commission des Affaires sociales et de l’AFE à la session d’octobre pour dénoncer cette main mise d’un autre âge sur cet organisme.

 

L’opportunité du sujet me permet de faire part de mon étonnement qu’il n’y ait aucun membre du nouveau Bureau fédéral FFE nommément en charge  « ‘des affaires sociales ». Est-ce une mauvaise lecture de ma part ? Merci au Premier Fédéral FFE de nous rassurer.

 

 

http://www.richardyung.fr/francais-de-l-etranger/securite-protection-sociale-retraite-francais-etranger/3797-reforme-de-la-gouvernance-de-la-cfe-mon-intervention-en-seance-publique.html

 

 

Jean-Daniel CHAOUI

Membre du Conseil Fédéral FFE

Conseiller consulaire Madagascar

Conseiller AFE Afrique