16. sept., 2015

Réformer le code du travail

Faciliter la flexibilité du travail et valoriser le dialogue social dans les entreprises sont-ils susceptibles d’encourager la créativité et le développement des entreprises ? J’aurais tendance à répondre que oui, dans la mesure où la loi mettrait en place des « garde-fous » protégeant les salariés des excès et des dérapages.


A mon sens, ce sujet nécessiterait (comme bien d’autres) d’être régulièrement « revisité » et « toiletté » pour une mise aux normes d’une société en mouvement. Un gouvernement qui réforme est un gouvernement dans l’action par rapport à un gouvernement qui  gère l’existant. Je partage avec Pierre-Yves l’idée que la « décentralisation du dialogue social au plus près des réalités des entreprises » libérerait des forces et des énergies localement favorables à l’emploi.


J’espère que la réforme du code du travail ne sera pas l’otage des postures à usage politique, loin de l’intérêt du sujet traité.

 

 http://www.pyleborgn.eu/2015/09/pourquoi-il-faut-reformer-le-code-du-travail/