Blog

20. nov., 2015

Candidature de Paris à l’exposition universelle de 2025

Questionnaire à l’attention des conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger

 

Le Président de la République et le Premier ministre ont décidé de porter la candidature de la ville de Paris pour l’accueil de l’exposition universelle en 2025. Pour gagner les suffrages des 168 membres du Bureau international des expositions (BIE), il faut porter un projet à la fois novateur, ambitieux et crédible, qui devra être déposé dès le mois d’avril 2016. L’association ExpoFrance 2025 a présenté fin juillet un avant-projet fortement innovant qu’il convient désormais d’ajuster en fonction notamment des attentes que suscite à l’étranger une candidature parisienne. En effet, le succès dans un premier temps de la candidature de la ville de Paris puis, dans un second temps d’une exposition universelle parisienne dépend très largement de l’adhésion que générera le projet d’exposition auprès des Etats membres du BIE d’une part, appelés à se prononcer à l’automne 2018, et des visiteurs potentiels de l’exposition en 2025 d’autre part.

 

C’est pourquoi, nommé par le Premier ministre délégué interministériel pour la candidature de Paris à l’exposition universelle de 2025, j’ai souhaité m’appuyer sur le réseau des conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger. Aussi, je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre au bref questionnaire ci-dessous avant le 10 novembre.

 

1/ A la suite des précédents notamment de Shanghai en 2010 et Milan en 2015, quelles seraient selon-vous les attentes des visiteurs étrangers à l’égard d’une exposition universelle à Paris en 2025 ?

 

2/ Les visiteurs étrangers seraient-ils favorables à une exposition poly-centrée ? Seraient-ils enclins à se déplacer sur des sites situés sur le territoire du Grand Paris et dans les grandes métropoles de France, reliées à Paris par le TGV ?

 

3/ Identifiez-vous une ou plusieurs thématiques d’exposition, autour de laquelle Paris et, plus largement, la France seraient particulièrement attendues au titre de leur vocation universelle ?

 

4/ Les visiteurs étrangers vous paraissent-ils dans l’ensemble plutôt sensibles au geste architectural des expositions universelles ou à leur contenu thématique ?

 

Je vous remercie par avance pour vos contributions.

 

 

Pascal Lamy