1. déc., 2015

Recul nombre demandeurs d'emplois en septembre

Le Figaro.fr

27.10.2015

 

VIDÉO - Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A à Pôle emploi a fortement reculé en septembre : précisément de 24.700 en France entière (DOM compris) et de 23.800 dans la seule métropole.

 

Surprise générale rue de Grenelle, à Matignon et à l'Elysée ce lundi soir. Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A à Pôle emploi a fortement reculé en septembre: précisément de 24.700 en France entière (dom compris) et de 23.800 dans la seule métropole. Cette baisse, la sixième en 41 mois de présidence Hollande et la troisième en 2015, ramène à un peu plus de 3,81 millions le nombre de chômeurs en catégorie A en France entière (et 3,55 millions dans la seule métropole). Il s'agit surtout de la plus forte baisse enregistrée en catégorie A (hors bug SFR d'aout 2013) depuis… novembre 2007. Soit près de 8 ans, ce qui n'est pas rien! «La tendance est donc orientée à la baisse puisque, pour la première fois depuis début 2011, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a reculé sur 4 mois», se contente de se féliciter par communiqué Myriam El Khomri, la nouvelle ministre du Travail. Et ce, même si sur un an, les totaux affichent encore une hausse de près de 110.000 chômeurs.

 

Le satisfecit gouvernemental ne s'arrête pas là. Il se poursuit avec le nombre de demandeurs d'emplois de moins de 25 ans, qui a reculé de 2,6% en France métropolitaine sur un mois en septembre. «La tendance est claire, juge alors Myriam El Khomri: il s'agit du quatrième mois consécutif de baisse, ce qui porte à 24.700 le recul du nombre de jeunes inscrits depuis fin mai. Cela prouve l'efficacité de nos dispositifs en faveur de l'emploi des jeunes (emplois d'avenir, Garantie jeunes, contrats de génération, relance de l'apprentissage)».

 

«Le mouvement de réforme engagé par le gouvernement va se poursuivre»

 

Myriam El-Khomri

 

La ministre du Travail ne dit en revanche pas un mot de la très légère hausse enregistrée en tenant compte des chômeurs en activité réduite (catégories B et C): +1800 en France métropolitaine et +1000 dom inclus. Une hausse portant à près de 5,73 millions le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B et C en France entière, un nouveau record. Elle ne dit rien non plus de la nouvelle très forte progression du nombre de chômeurs de longue durée enregistrée en septembre (+1%, soit +23.800 chômeurs), portant à 44,8% la part des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an en métropole. Là encore, un record! Pis, le nombre de demandeurs d'emploi pointant à Pôle emploi depuis plus de 3 ans, les vrais exclus de la politique de lutte contre le chômage, a une nouvelle fois explosé de 1,2% pour désormais frôler les 800.000 inscrits…

 

Mais qu'importe! Pour Myriam El Khomri, la voie est tracée et l'inversion durable du chômage, promise par le président de la République depuis le début du quinquennat, désormais à portée de main. Voire à portée de mois… «Cette évolution concrétise l'amélioration progressive de la conjoncture économique observée ces derniers mois (hausse des créations d'emploi, nette amélioration du climat des affaires), portée par les réformes que nous avons mises en œuvre (Pacte de responsabilité et de solidarité, plan TPE)», jure ainsi la ministre du Travail. Et la benjamine du gouvernement, qui a repoussé de quelques jours ses annonces sur les grandes lignes de la réforme du code du travail qu'elle va conduire au printemps 2016, de conclure: «Le mouvement de réforme engagé par le gouvernement va se poursuivre, avec notamment les projets de loi en préparation sur le travail et les nouvelles opportunités économiques».